Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Commune de Di : ‘‘Je faisais partie de ceux qui jugeaient la gestion de la (...)

Commune de Di : ‘‘Je faisais partie de ceux qui jugeaient la gestion de la commune non conforme à la volonté populaire’’, BELEMOU Lassina, maire

mardi 4 juillet 2017

Di est une commune rurale dans la province du Sourou. Elle s’étend sur une superficie d’environ 306.666 km². Elle compte 17 villages administratifs, et sa population est estimée à 26.667 habitants. Elle pourrait atteindre en 2018, 28.870 habitants selon les données de l’INSD et le recensement général de la population. Elle compte plusieurs groupes ethniques. Cela s’explique par le fait qu’elle est une zone où il y a des aménagements hydro-agricoles, ce qui attire les migrants à la recherche des terres, surtout ceux de la région du Burkina Faso et d’autres.

Commune de Di : ‘‘Je faisais partie de ceux qui jugeaient la gestion de la commune non conforme à la volonté populaire’’, BELEMOU Lassina, maire

Les groupes ethniques les plus importants sont les mossi suivis des dafing/marka, des pana, des sanan/samo et des peulhs. Il y a aussi des bwaba, des gourounsi, des bissa et des gourmantché. Les principales religions révélées y sont pratiquées. En nombre, la commune compte beaucoup plus de musulmans, suivent les catholiques et enfin les protestants. Il faut noter qu’une frange de la population demeure animiste. L’actuel chef se nomme SERI Amadou.

La commune de Di est située à 63 km de Tougan (chef-lieu de province), 150 km de Dédougou (chef-lieu de la région) sur l’axe Di – Lanfiéra – Tougan- Dédougou, 282 km de Ouagadougou sur l’axe Di - Lanfiéra - Tougan - Ouagadougou et à 326 km de Bobo-Dioulasso sur l’axe Di - Lanfiéra - Tougan - Dédougou - Bobo-Dioulasso. Dans la localité, au niveau des infrastructures administratives, l’on peut noter la CEB, l’AMVS, INERA, la police, la gendarmerie, l’environnement, la caisse populaire etc… Et côté infrastructures économiques AEPS, Aménagement des périmètres, le centre d’Etuvage, le marché moderne, la fourrière, le parc de vaccination, et les boutiques de rues etc… Côté infrastructures culturelles on note également l’ile du village de Toma etc… La localité compte plusieurs cadres dans tous les domaines professionnels, et en politique. Elle est jumelée avec Bayé la commune voisine du Mali. Nous avons rencontré le mardi 13 juin 2017 le locataire de la mairie de cette commune Lassina BELEMOU, professeur des lycées et collèges. Il a répondu à nos préoccupations.

Pouvez-vous, vous présenter et décliner votre profil ?

Je suis BELEMOU Lassina. Professeur des lycées et collèges. J’étais à Markoye dans le Sahel mais j’ai eu une affectation à Dédougou suite à mon élection comme maire de Di.

Qu’est-ce qui vous a motivé à faire la politique ?

Comme tous les jeunes qui aspirent à un changement, j’ai eu à un moment l’envie de me jeter à l’eau pour voir mes capacités. Vous savez, j’ai toujours dit que la force ne peut pas faire avancer mais c’est dans les idées qu’on peut se mesurer. D’ailleurs en 2012 j’ai été élu comme conseiller régional et en 2016 j’ai eu la chance d’être élu maire de Di. Je faisais partie de ceux qui jugeaient la gestion de la commune non conforme à la volonté populaire. Ainsi avec mon groupe, nous avons voulu contribuer à changer les choses. Cela avec la bénédiction des sages.

Sous quel signe placez-vous votre mandat ?

JPEG - 53.2 ko
La mairie de Di

J’aime entendre ces genres de questions et j’aime à le dire : cohésion – rigueur – transparence. Ce sont ces trois concepts qui guident mon mandat. Nous tenons à être en conformité avec cette devise.

Quels sont les défis auxquels vous faites face ?

Les défis sont nombreux tout comme dans les autres communes du Burkina. Nous évoquons les problèmes de santé, d’écoles et bien d’autres problèmes que vivent nos populations. Il y a aussi l’épanouissement des jeunes qu’il faut prendre en compte. Nous pensons qu’il faut créer des cadres où les jeunes peuvent s’exprimer.

Parlez-nous des difficultés qui minent votre commune

Les difficultés il y en a de tous ordres et je vais commencer par nos propres comportements. Je veux parler de l’incivisme, pour reprendre les mots du Malgache Ernest R. ‘’Nul ne sera sauvé si tout le monde n’est pas sauvé’’. Pour dire qu’il faut que nous reconsidérions nos manières de voir et de faire, mettre le collectif devant l’individuel. Accepter que ce qui appartient à César lui soit dû pour parler de l’incivisme fiscal. Il faut payer à l’Etat ce qui doit lui revenir. Je me dis que si nous travaillons dans ce sens ça doit aller.

Quels sont vos acquis depuis votre prise de fonction ?

JPEG - 59.9 ko
Le marché de Di

Je peux le dire avec fierté. Nous avons pris service dans un contexte où tout était difficile. Depuis deux ans, les taxes du marché n’étaient pas payées mais aujourd’hui tout est rentré dans l’ordre, les gens acceptent payer les taxes et les mentalités ont beaucoup changé. Beaucoup d’autres choses ont été faites. Nous ne pouvons pas dire que tout est rose puisque les divergences perdurent, même si ce n’est pas physiquement. Pour dire qu’on ne peut pas avoir tout le monde derrière soi. Déjà nous sommes fiers des changements opérés depuis notre prise de fonction. Nous avons une population entièrement agricole et d’autres activités se sont ajoutées : la pêche, le jardinage. Nous travaillons à améliorer tous ces aspects par tous les moyens.

Qu’est-ce que vous attendez des populations ?

A mes populations, je leur dis courage pour tout ce que nous avons déjà fait en un an. Il y a encore du chemin et je leur demande d’être mobilisés autour de nos objectifs en payant leurs taxes. J’en appelle à tous ceux qui le veulent, de nous aider à atteindre nos objectifs.

Quel est votre cri de cœur à l’endroit des autorités ?

Je dirai que je suis orphelin face à la situation de nos routes. A maintes remises j’ai interpellé les autorités sur l’état de nos routes qui sont impraticables à tout moment. Pour un développement durable de notre commune et de la province du Sourou, j’invite les autorités centrales à se pencher sur nos routes. C’est une de nos difficultés majeures.

David Demaison NEBIE
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dédougou
Très nuageux, Humididté : 82%
Max : °C
Min : °C

27°C
Très nuageux
Vendredi
Orage épars
22|30°C
Samedi
Soleil voilé
22|32°C
Dimanche
Orage épars
22|30°C
Lundi
Orage épars
23|31°C
Mardi
Orage épars
23|30°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter