Accueil > Actualité > Programme d’investissement forestier : Une formation pour mieux s’approprier (...)

Programme d’investissement forestier : Une formation pour mieux s’approprier les projets

LEFASO.NET | David Demaison NEBIE

mercredi 31 octobre 2018

Lancé officiellement le mardi 31 juillet 2018 à Dédougou, chef-lieu de la région de la Boucle du Mouhoun, le Programme d’investissement forestier (PIF) a tenu, du 25 au 26 octobre 2018 à Dédougou, une session de formation sur le manuel des Projets de développement intégré communaux (PDIC/REDD+). Cette session de formation a été précédée d’un atelier technique visant à améliorer une meilleure appropriation de ces projets.

Programme d’investissement forestier : Une formation pour mieux s’approprier les projets

Les PDIC/REDD+ proviennent du Projet de gestion décentralisée des forêts et espèces boisées (PGDFEB), porté par la Banque mondiale. Les Projets de développement intégré communaux pour la REDD+ (PDIC/REDD+) visent à assurer des investissements dans 32 communes. Il s’agit d’un ensemble d’activités cohérentes et intégrées contribuant à l’atteinte de l’objectif général visé par le Programme d’investissement forestier (PIF) du Burkina Faso, qui est la réduction de la déforestation et de la dégradation des forêts afin de renforcer leur capacité de séquestration de carbone, en diminuant les pressions sur les écosystèmes forestiers, grâce à une meilleure gouvernance, un développement socio-économique local respectueux de l’environnement et une gestion durable des ressources forestières et des espaces boisés.

Le coût estimatif d’un PDIC/REDD+ est d’environ 140 millions de F CFA. Son exécution doit prendre normalement un an et demi. Les PDIC/REDD+ concernent 32 communes issues de cinq régions du Burkina Faso (Boucle du Mouhoun, Centre-Ouest, Centre-Sud, Sud-Ouest et Est).

Au cours de la formation, le directeur général du Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE), Wango Fidèle Yameogo, a déclaré que « dans le cadre de la mise en œuvre des PDIC/REDD+, une mission est assignée au FIE. Cette mission vise à permettre une facilitation fiduciaire à travers deux rôles : assurer une intervention financière entre le PIF et les 32 communes d’intervention ; assurer le contrôle du respect des procédures administratives, comptables et financiers et de passation de marchés.

Le FIE a déjà pris les devants en facilitant l’ouverture des 32 comptes dédiés aux PDIC au niveau du Trésor public pour permettre aux communes de disposer des décaissements pour la mise en œuvre des activités. En effet, dans cette mission de facilitation fiduciaire, le FIE aura comme rôle d’assurer une intermédiation financière entre le PIF et les 32 communes d’intervention ; assurer le contrôle du respect des procédures administratives, comptables et financiers et de passation de marchés dans le cadre de la mise en œuvre des PDIC/REDD+.

A cet effet, un manuel a été élaboré par le FIE pour encadrer la gestion financière des différents projets dont il aura la charge de suivre. Pour une appropriation du manuel par les acteurs, une formation a été programmée à l’endroit des acteurs intervenant dans la gestion financière des projets. L’objectif général est de former les acteurs de la chaîne financière des communes des régions PDIC sur le manuel de gestion financière des PDCI/REDD+.

Les participants, au nombre de 50 dans la région de la Boucle du Mouhoun, sont entre autres les maires des communes, les secrétaires généraux des mairies, les comptables communaux, les APDL et les contrôleurs financiers. Et le représentant du coordonnateur du Programme d’investissement forestier (PIF), Boukary Sawadogo, d’ajouter que « la session de formation des acteurs des PDIC/REDD+ consiste à faire le bilan du projet et commencer la mise en activité proprement dite. Depuis le début jusqu’à ce jour, le PIF a pu mettre à la disposition des communes deux tranches de virement d’un montant, chacun de 56 millions de F CFA. L’argent étant mis dans les comptes des communes, il ne reste qu’à démarrer effectivement la mise en œuvre des activités. Et cette mise en œuvre nécessite une concertation entre les différents acteurs pour harmoniser les approches, surtout en matière de gestion financière et d’activités prioritaires ».

David Demaison NEBIE
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dédougou
Clair de lune très nuageux, Humididté : 22%
Max : °C
Min : °C

26°C
Clair de lune très nuageux
Lundi
Inconnu
17|26°C
Mardi
Soleil
17|36°C
Mercredi
Soleil voilé
17|36°C
Jeudi
Soleil
17|35°C
Vendredi
Soleil
17|35°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter

LeFaso.net
LeFaso.net © 2013-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés