Accueil > Actualité > Burkina Faso : « Je suis au CDP, sauf si ça change de nom », précise Arsène (...)

Burkina Faso : « Je suis au CDP, sauf si ça change de nom », précise Arsène Bongnessan Yé

LEFASO.NET

lundi 2 septembre 2019

Une délégation de la direction politique nationale du CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès), conduite par son président, Eddie Komboïgo, était, ce samedi, 31 août 2019 à Boromo (chef-lieu de la province des Balé) pour la première assemblée générale de sa section provinciale. Une rencontre qui a marqué le retour sur scène du premier président du parti, premier Président de l’Assemblée nationale de la IVe République, Dr Arsène Bongnessan Yé, appelé ici le « lion politique » et « fidèle compagnon » de Blaise Compaoré.

Burkina Faso : « Je suis au CDP, sauf si ça change de nom »,  précise Arsène Bongnessan Yé

« C’est la première fois que j’apparais en public pour prendre la parole. Mais, ça ne veut pas dire que j’ai quitté le CDP », s’est annoncé Dr Arsène Bongnessan Yé avant de soutenir dans des propos on ne peut plus clairs : « Je suis un artisan principal de la création du CDP. Dans les conditions qui sont les nôtres, avec l’autorisation du président Blaise Compaoré, je suis un des principaux acteurs de la création du CDP et je ne peux pas le laisser tomber parce qu’il y a des problèmes. Je suis au CDP, sauf si ça change de nom ».

Puis, il replonge dans les évènements qui ont secoué son parti, notamment l’insurrection populaire et le putsch manqué. « Après les évènements que nous avons vécus, le CDP était dans un état délabré. Nous avons tous été touchés, les uns aussi que les autres. (…). Il fallait des hommes pour remonter le parti. Eddie Komboïgo a joué un grand rôle dans la reconstruction du parti, et ça, il faut le dire », a-t-il retracé, louant le mérite du président du parti, Eddie Komboïgo.

L’ex-ministre d’Etat chargé des relations avec les institutions et des réformes politiques a ensuite exprimé sa peine par rapport à la situation que traverse le pays. Pour Dr Yé, l’on ne peut rester de marbre face à ce que vit le Burkina. Il appelle donc l’ensemble des Burkinabè à dépasser les clivages politiques pour secourir la patrie. « La situation que nous vivons, c’est comme lorsque vous êtes dans un village, où vous avez un grand barrage et la digue est en train de céder. Si la digue cède, c’est tout le monde qui sera mouillé. Donc, il ne faut pas attendre que la digue du Burkina cède avant de se lever. Il faut que nous nous levions maintenant. On ne peut pas s’asseoir et regarder », invite l’ex-ministre d’Etat chargé des relations avec les institutions et des réformes politiques, Dr Arsène Bongnessan Yé. C’est en cela qu’il galvanise également les militants à l’unité pour faire en sorte que le CDP reprenne le pouvoir en 2020 pour œuvrer au bien-être des Burkinabè.

‘’ Beaucoup de gens tremblent parce que le CDP s’est réveillé ‘’

« Il n’y a pas ce parti au Burkina qui peut renverser le CDP. Ce parti n’est pas encore né », assure à la suite, le coordonnateur du Haut conseil du CDP, Mélégué Traoré. « Il y a beaucoup de gens qui tremblent maintenant ; puisqu’ils pensaient que le CDP était mort ! Actuellement, tout le monde sait que le CDP est réveillé. Ce qui est important aujourd’hui pour le CDP, c’est la cohésion, notre union. C’est cela qui va faire notre force », commente M. Traoré, recommandant aux militants de faire fi de ce qui se raconte au sujet du parti et à plutôt travailler à la cohésion et à l’unité.

« Aussi longtemps que nous ne serons pas unis, nous ne pouvons pas vaincre. L’étape dans laquelle nous sommes est devenue une étape de conquérant. Il ne suffit pas d’exister (mettre en place des structures de base), mais d’être conquérant grâce à l’action. (…). Si nous passons notre temps aujourd’hui à hésiter entre 20 candidats, eh bien, nous n’allons jamais gagner », interpelle l’ancien Président de l’Assemblée nationale, Mélégué Traoré.

Tout en souhaitant que les intentions à la candidature pour la présidentielle s’expriment dans le cadre du parti, Mélégué Traoré souhaite également que le parti s’attèle à prendre d’assaut, dès septembre, l’ensemble du territoire. Pour lui, la victoire doit être celle du CDP en 2020.

Eddie Komboïgo à Dr Yé : « J’ai besoin de ton courage, ta persévérance, ton engagement patriotique »

« Qui parle de Boromo parle des Balé, parle du Mouhoun. Peut-on parler de cette belle région, berceau de la lutte anti-coloniale, sans évoquer la mémoire d’hommes héroïques et valeureux dont les noms sont gravés dans les livres d’histoire de notre pays. Laissez-moi rendre hommage au président Daniel Ouezzin Coulibaly, combattant intrépide pour l’indépendance, homme politique émérite et vice-président du Conseil du gouvernement de la Haute-volta, disparu en 1958 à la veille de l’indépendance.

Sa sueur, sa combattivité nous ont aujourd’hui permis de nous regarder, d’être fiers et de dire que nous sommes indépendants », a pour sa part, magnifié le président du CDP, Eddie Komboïgo. Dans ce même élan d’hommage au président Nazi Boni, l’auteur de « Crépuscule des temps anciens », mort en 1969, Eddie Komboïgo exhorte à poursuivre leur combat.

C’est dans la même veine qu’il rendu hommage à Dr Arsène Bongnessan Yé, qu’il qualifie de digne héritier politique de Daniel Ouezzin Coulibaly, Nazi Boni et de compagnon de toujours du président d’honneur du CDP, Blaise Compaoré. Il salue la « loyauté » et l’« engagement sans faille » aux côtés de Blaise Compaoré quand il fondait l’ODP/MT (Organisation pour la démocratie populaire/Mouvement du travail), il fut le président, et même en 1996 quand se formait le CDP et dont il fut encore le président. « Quelle valeur ! », clame-t-il. « Baobab politique, boussole et guide pour le CDP. C’est une chance pour nous jeunes que de t’avoir à nos côtés. J’ai besoin de tes conseils, j’ai besoin de ton courage, j’ai besoin de ta persévérance, j’ai besoin de ton engagement patriotique », s’est-il adressé à Arsène Bongnessan Yé.

Le président du CDP est ensuite revenu sur la situation de fronde que traverse son parti ; situation qu’il qualifie de « tempête dans un verre d’eau », appelant « tous ceux qui s’étaient éloignés à revenir à la maison ». Eddie Komboïgo dit les accueillir à bras ouverts, si seulement ils viennent de bonne foi. Pour lui, l’essentiel aujourd’hui, c’est de relever le défi des échéances de 2020.

OHL
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dédougou
Très nuageux, Humididté : 60%
Max : °C
Min : °C

31°C
Très nuageux
Mercredi
Très nuageux
22|31°C
Jeudi
Orages isolés
23|33°C
Vendredi
Orage épars
22|33°C
Samedi
Soleil et nuages épars
23|33°C
Dimanche
Soleil et nuages épars
23|34°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter

LeFaso.net
LeFaso.net © 2013-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés