Accueil > Actualité > « Grin kan » : Un concept pour promouvoir la cohésion sociale dans la Boucle (...)

« Grin kan » : Un concept pour promouvoir la cohésion sociale dans la Boucle du Mouhoun

LEFASO.NET

lundi 31 août 2020

La finale du « Grin kan » ou « la voix du grin » a connu son épilogue ce dimanche 30 août 2020 à Dédougou. Ce concept est une première dans la cité de Bankuy, initiée par Kadinza Yenilé, directeur régional de l’éducation préscolaire, primaire et non-formelle de la Boucle du Mouhoun. Le concept « Grin kan », selon son promoteur, est un espace ludique de rencontre des grins afin de renforcer la cohésion sociale et le vivre-ensemble.

« Grin kan » : Un concept pour promouvoir la cohésion sociale dans la Boucle du Mouhoun

Premier du genre dans la commune de Dédougou, le « Grin kan » a mobilisé plusieurs compétiteurs des quartiers et secteurs de Dédougou durant une semaine autour des jeux de cartes, de Ludo, de dame, de pétanque et de débats oratoires.
Pour l’édition de 2020, c’est le professeur Stanislas Ouaro, ministre de l’Education nationale, qui a parrainé cette idée novatrice de la promotion de la cohésion sociale dans la région de la Boucle du Mouhoun. Le thème choisi en effet est « Paix et cohésion sociale : le modèle du Grin »

C’est l’espace « Melon gare » de Dédougou qui a accueilli la clôture de la compétition en présence des autorités administratives, coutumières et religieuses.

Pour le parrain de l’édition de 2020, le ministre Ouaro Stanislas, ressortissant de la région, le thème choisi est très pertinent. Il a alors salué le concept du « Grin kan ». « Je nourris l’espoir que ces compétitions s’insèrent dans le panorama des grandes manifestations de notre cité », a-t-il souhaité.

Il a poursuivi en justifiant son choix d’accompagner le Grin kan : « Le thème défini a pesé sur ma décision d’accompagner l’initiative. La question de la cohésion, du vivre-ensemble et de la paix constitue aujourd’hui une préoccupation majeure pour le gouvernement. »

Le Grin kan vient à point nommé comme un levier de cohésion sociale, un espace de d’épanouissement individuel et collectif, un terreau fertile pour le développement économique et social de notre pays.

Au total, 35 grins dont 287 compétiteurs ont pris part à ces jeux pour l’édition de 2020. Au terme de la compétition, c’est une trentaine de lauréats qui ont reçu des prix dans les différentes catégories de jeu en compétition.

Moustapha Derra, étudiant à l’Université de Dédougou, est reparti avec la somme de 50 000 F CFA. Il a traduit son reconnaissance au promoteur en ces termes : « Je suis vraiment satisfait d’être lauréat aujourd’hui du débat oratoire. Je remercie les organisateurs du Grin kan. Cette compétition doit continuer pour la cohésion sociale dans la cité de Bankuy. »

Les autres lots, en plus de l’enveloppe d’argent, étaient composés de bavettes de protection, de dictionnaires, etc.

Le parrain de l’édition 2020 du Grin kan a fait don de 200 vélos aux élèves déplacés internes de Dédougou au cours de la cérémonie.

Les perspectives pour la suite de cette initiative est la pérennité du Grin kan, selon son promoteur, et l’élargissement de la compétition aux communes voisines de Dédougou.

Bienvenu Dembélé

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dédougou
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter

LeFaso.net
LeFaso.net © 2013-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés