Accueil > Actualité > Boucle du Mouhoun : La mine de Mana se dresse contre le VIH/Sida

Boucle du Mouhoun : La mine de Mana se dresse contre le VIH/Sida

LEFASO.NET

mardi 12 janvier 2021

Depuis 2008, l’administration de Endeavour mining Burkina Faso n’a pas dérogé à la règle de la Responsabilité sociale d’entreprise (RSE). Cette responsabilité, qui commande de porter assistance aux employés et aux communautés riveraines du site, s’est manifestée encore en 2021. En effet, la mine a organisé des journées de sensibilisation du 4 au 13 janvier dans plusieurs villages situés dans les environs de son site.

Boucle du Mouhoun : La mine de Mana se dresse contre le VIH/Sida

Du 4 au 13 janvier 2021, Endeavour Mining (Ex-SEMAFO) a organisé des journées de sensibilisation et de dépistage contre le Sida dans huit villages riverains de son site d’exploitation à Mana. Ce sont Kona, Wona, Yona, Mana, Bana, Fobiri, Sio, Dangouna et Somona. Placée sous le thème « Solidarité mondiale et responsabilité », cette initiative avait pour objectif principal, selon Moussa Traoré, chargé des relations communautaires, de faire passer au plus grand nombre d’employés et aux communautés, le test de dépistage volontaire du VIH. Cette série d’activités a ainsi permis à plus de 500 employés de la mine et à plus de 3 000 personnes issues des communautés riveraines, de connaître leur statut sérologique.

JPEG - 89.7 ko
Boureima Séré, chef du village de Fobiri.

A Fobiri, situé à 11 kilomètres de Bana, c’est le chef du village, Boureima Séré, qui a donné le top de départ du dépistage. Le septuagénaire, après ce premier test de dépistage de sa vie, a déclaré : « Je suis venu pour enlever mon sang et voir si je ne suis pas malade. C’est la première fois qu’une seringue entre sous ma peau. » En venant se faire dépister, le vieux Séré dit vouloir inciter les habitants du village à lui emboîter le pas. Après la sensibilisation, il dit désormais être informé de l’existence des antirétroviraux.

JPEG - 85.6 ko
Zoumana Coulibaly, un jeune de Bana, venu volontairement se faire dépister.

Même son de cloche chez Zoumana Coulibaly, un jeune de Bana, venu volontairement se faire dépister. « Je suis un jeune et pour mon avenir et celui de ma famille, je suis venu à l’appel de la mine pour écouter et chercher à connaître mon statut sérologique », a-t-il déclaré. Les villageois ont été imprégnés des modes de contamination et ont été convaincus des bienfaits du dépistage qui permet de mieux protéger sa famille et son entourage. La majorité des bénéficiaires ont reconnu qu’il n’y a aucun tabou à se faire dépister.

Dans tous les villages concernés par l’activité, il a été noté une forte mobilisation des populations et leur adhésion aux messages véhiculés. Les séances de projection-vidéo suivies de questions-réponses ont connu la présence du premier responsable du Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de chaque village.

Attention au Covid-19

JPEG - 74.6 ko
Moussa Traoré, chargé des relations communautaires à Endeavour Mining.

Selon les organisateurs, le bilan fait état de plus de 14 400 préservatifs masculins et plus de 1 000 préservatifs féminins distribués. Actualité oblige, les équipes de terrain n’ont pas manqué de faire cas de la réelle menace que représente la Covid-19. Ainsi, les mesures barrières à observer pour éviter cette pandémie ont été expliquées. Large satisfecit des communautés locales qui voient que Endeavour Mining est une entreprise responsable et citoyenne qui accompagne la politique de santé publique des autorités locales.

En rappel, la mine de Mana a été implantée au Burkina Faso depuis juin 2008 par la SEMAFO. Cette société a rejoint le Groupe Endeavour Mining, le 2 juillet 2020. Endeavour Mining compte quatre grandes mines au Burkina Faso (Houndé, Mana, Karma et Boungou) et travaille sur quatre autres projets de développement (Fétékro, Kalana, Bantou et Nabanga). Le groupe emploie près de 3 000 personnes au Burkina Faso, réparties sur les quatre mines.

Endeavour Mining a organisé ces activités en partenariat avec une organisation locale, la Jonction des actions pour faire avancer l’Afrique (JAFAA), qui est basée à Boromo. Cette structure, depuis l’apparition du VIH/Sida, a été le fer de lance de la riposte dans les Balé. Elle s’est toujours dressée contre le VIH, les infections sexuellement transmissibles et les maladies chroniques, en menant des actions fondées sur une approche de santé publique et de droits de l’homme.

DEMBELE LAWALI

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dédougou
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter

LeFaso.net
LeFaso.net © 2013-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés