Accueil > Actualité > Dédougou : la police met aux arrêts un employeur escroc

Dédougou : la police met aux arrêts un employeur escroc

lundi 10 août 2015

Fin de parcours pour un escroc qui se faisait passer pour un employeur à Dédougou. Le Directeur régional de la Police et le substitut du procureur du Tribunal de grande instance de Dédougou ont raconté ce lundi 10 août 2015 le film de son escroquerie aux journalistes lors d’une conférence. De 2014 à 2015, il aurait extorqué de l’argent à 309 victimes.

Dédougou : la police met aux arrêts un employeur escroc

Alors que le ministère des Infrastructures et du désenclavement et des transports (MIDT), indiquait le 22 juillet 2015 que le dossier d’appel d’offres pour le recrutement de l’entreprise pour les travaux de la route de Dédougou-Tougan va être lancé en fin juillet 2015, le PDG de l’Entreprise de travaux publics et d’ouvrages d’arts (E.T.P.O.A.) a déjà escroqué 309 jeunes leur promettant du travail sur le chantier du même tronçon. Les services de la Direction régionale de la Police nationale de la Boucle du Mouhoun ont mis la main sur lui. Ce lundi 10 août 2015, Komossira Sanon, le Directeur régional de la Police a, lors d’un point de presse, expliqué que le PDG de E.T.P.O.A. a d’abord épaté un groupe de jeunes qu’il est un sous-traitant du projet de construction de la route Dédougou-Tougan. A ce titre, il recrute des travailleurs pour l’entreprise devant bitumer la voie Dédougou-Tougan.

De faux certificats de travail

En fin stratège, il a fixé les frais de dépôt à 2000 francs cfa. Dans la constitution du dossier de candidature, il exige un certificat de travail. Pour ceux qui ne sont pas en mesure de l’obtenir, le PDG de l’Entreprise des travaux publics et d’ouvrages d’arts se propose de leur fournir le certificat de travail au nom de son entreprise à hauteur de 30 000 fcfa. Et comme la plupart de cette catégorie de travailleur ne dispose pas de certificat de travail, il empochait par dossier 32 000 fcfa. Ainsi, selon le Directeur régional de la Police nationale, Komossira Sanon, de 2014 à 2015 le PDG de E.T.P.O.A a réceptionné 309 dossiers à hauteur de 1 million environ.

Trois faits reprochés au présumé escroc

Des 309 victimes seulement 10 ont saisi les services de la police. Le substitut de procureur du Tribunal de grande instance de Dédougou, Ahandi Ouoba et M. Sanon ont invité les victimes à contacter le parquet ou la Direction régionale de la Police pour éventuellement rentrer dans leurs droits. Selon le substitut du procureur du Tribunal de grande instance de Dédougou, le PDG de l’Entreprise de travaux publics et d’ouvrages d’arts, 60 ans et muni d’une double nationalité, est poursuivi des faits d’escroquerie et des faits de faux, usage de faux en écriture. Par conséquent, il risque pour chacun des forfaits, une peine de 1 à 5 ans et une amande de 300 000 fcfa à 1 million 500 000 fcfa.

Ibrahima TRAORE
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dédougou
Très nuageux, Humididté : 57%
Max : °C
Min : °C

32°C
Très nuageux
Vendredi
Inconnu
22|32°C
Samedi
Orage
22|30°C
Dimanche
Orage
22|28°C
Lundi
Averses
22|28°C
Mardi
Orage épars
22|30°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter

LeFaso.net
LeFaso.net © 2013-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés