Accueil > Actualité > Economie : Le Premier ministre explique le PNDES aux populations de la (...)

Economie : Le Premier ministre explique le PNDES aux populations de la Boucle du Mouhoun et du Centre-ouest

lundi 19 septembre 2016

Après les Cascades et les Hauts-Bassins, c’est au tour des régions de la Boucle du Mouhoun et du Centre-ouest de recevoir le Premier ministre Paul Kaba Thiéba pour des conférences publiques afin de mieux faire connaître le Programme national pour le développement économique et social (PNDES) aux forces vives de ces régions. C’était les 17 et 18 septembre 2016 respectivement à Dédougou et à Koudougou.

Economie : Le Premier ministre explique le PNDES aux populations de la Boucle du Mouhoun et du Centre-ouest

C’est à l’initiative de la coordination des mouvements et associations pour la vulgarisation du programme du Président qu’a été initiée cette série de conférences publiques dans les treize régions du Burkina pour présenter le Programme national pour le développement économique et social (PNDES). Ces conférences publiques sont animées par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba et visent à expliquer aux populations des régions visitées ce nouveau référentiel de développement qui guidera les actions du gouvernement dans les cinq années à venir.

Dans les deux régions visitées, Paul Kaba Thiéba, après avoir fait un constat de la situation économique et sociale du Burkina Faso, a exposé le contenu du PNDES. Un plan ambitieux qui vise selon le Premier ministre, à sortir le Burkina de la pauvreté, en assurant une croissance de 8% par an au pays. A terme, le PNDES créera également 50.000 emplois.

La mise en œuvre du PNDES concerne trois axes que sont :
- la qualité de la gouvernance, notamment par la décentralisation, la responsabilisation des communes, le renforcement de la justice et la lutte contre la corruption

- le développement du capital humain. Sur ce point, la priorité sera accordée à l’éducation, à la formation des jeunes et la résolution des problèmes que connaissent les universités publiques. La santé occupe également une place de choix, car le PNDES prévoit la construction de nouveaux CSPS et de CHU dans les différentes régions du pays.

- et la transformation structurelle de l’économie par la modernisation de l’agriculture et de l’élevage, ainsi que la transformation de nos produits locaux.

Ces conférences publiques ont été l’occasion pour les populations d’avoir des échanges francs et directs avec le chef du gouvernement. Des échanges au cours desquels les populations ont exprimé de fortes attentes à l’endroit du gouvernement. Ces préoccupations sont entre autres relatives à l’état de dégradation avancée des routes qui desservent certaines communes et qui entrave les échanges commerciaux et l’écoulement des productions agricoles. Sur ce point le Premier ministre a tenu à les rassurer.

Le PNDES prévoit la construction de nouvelles routes, mais aussi la réfection et l’entretien des routes et de pistes rurales qui permettront un meilleur accès à certaines localités.
Elles ont aussi émis des préoccupations en ce qui concerne la santé, l’éducation, la formation des jeunes, mais aussi l’autonomisation de la femme à travers le financement de leurs activités. Paul Kaba Thiéba dit avoir pris bonne note de toutes ces préoccupations.

Comment se fera le financement du PNDES ?

Le PNDES va coûter 15.395 milliards de FCFA sur les cinq ans. 8400 milliards seront consacrés aux investissements, soit 1600 milliards par an. Des investissements qui porteront sur les infrastructures, l’énergie, la santé et l’éducation qui constitue un des piliers essentiels du développement, selon Paul Kaba Thiéba. Il en veut pour preuve les pays comme le Japon et la Corée du Sud qui ont mis l’accent sur l’éducation afin d’atteindre leur niveau de développement actuel.
64% du budget du PNDES sera financé sur ressources propres du Burkina Faso, à en croire le Premier ministre.

Et pour cela, il appelle les Burkinabè à plus de civisme fiscal. Le gouvernement de son côté s’est déjà engagé sur la voie de la réduction du train de vie de l’Etat. En outre, il est prévu une rencontre à Paris avec les partenaires du Burkina Faso, afin de discuter sur les moyens de financer ce plan de développement.
A l’issue des échanges qu’ils ont eus avec le Premier ministre, les participants se sont dits satisfaits du PNDES, même s’ils émettent quelques réserves quant à son application sur le terrain, à l’instar de Nabi Ambroise, président d’une association de jeunes « Le PNDES est un bon plan à mon avis. Mais je me demande si le travail sera bien fait sur le terrain. Il faut que le gouvernement travaille de façon rigoureuse afin que le PNDES puisse mériter sa place. »

Pour atteindre les objectifs fixés par le PNDES, Paul Kaba Thiéba a appelé les populations à travailler ensemble et à accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre du plan.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dédougou
Orages isolés, Humididté : 91%
Max : °C
Min : °C

25°C
Orages isolés
Lundi
Inconnu
23|31°C
Mardi
Orage épars
22|29°C
Mercredi
Orage épars
23|30°C
Jeudi
Orage épars
22|30°C
Vendredi
Orage
22|28°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter

LeFaso.net
LeFaso.net © 2013-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés