Accueil > Actualité > Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la société civile à l’école de la finance (...)

Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la société civile à l’école de la finance climat et du genre

Lefaso.net

jeudi 15 décembre 2022

Women environmental programme (WEP) veut faire de l’accès aux fonds climatiques, la chose la mieux partagée pour les acteurs de la région de la Boucle du Mouhoun. L’ONG a tenu, de ce fait, à Dédougou (chef-lieu de la région), les mardi 13 et mercredi 14 décembre 2022, un atelier de renforcement de capacités. Destiné aux organisations de la société civile régionale, l’atelier vise la formation des participants sur les modalités d’accès aux différents fonds climatiques, y compris la problématique liée au genre.

Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la société civile à l’école de la finance climat et du genre

« Les capacités de notre pays sont limitées dans de nombreux domaines tels que le savoir en matière de financement climatique, le plein engagement des acteurs sur le processus de négociation climat et la formulation de projets bancables ». Ce constat est de Carine Koné, représentant la première responsable de l’ONG Women environmental programme (WEP) à la cérémonie d’ouverture de l’atelier de renforcement des capacités des organisations de la société civile sur la finance climat, le genre et les changements climatiques. A en croire la chargée de programmes de ladite ONG, ces difficultés constituent des obstacles à l’accès aux financements climatiques pour les acteurs de la société civile. « Ceci compromet donc les chances d’accéder aux fonds bien que plusieurs opportunités existent », a-t-elle affirmé.

JPEG - 61.4 ko
Pour la chargée de programmes de l’ONG WEP Carine Koné, l’accès à la finance climat est une préoccupation majeure pour plusieurs acteurs

Le besoin de renforcer les capacités des acteurs à accéder et à gérer les fonds climatiques se pose donc avec acuité. Cet atelier de formation répond alors au défi que WEP s’est lancé d’accompagner les acteurs régionaux pour leur faciliter l’obtention des fonds climatiques. Selon la chargée de programmes, la mise en œuvre de la première phase du projet de renforcement des capacités des organisations de la société civile (OSC) pour l’accès au financement climatique a déjà permis de toucher les régions du Centre, des Hauts-Bassins, du Nord, du Centre-Sud et aujourd’hui, la Boucle du Mouhoun à travers une série d’ateliers. WEP entend développer des stratégies pour toucher l’ensemble des OSC des 13 régions du Burkina car, dit Carine Koné, ces cadres de rencontres contribuent à une meilleure connaissance des processus et fonds climatiques, particulièrement celui du fonds vert climat.

Résoudre des problèmes liés au changement climatique.

Pour Adama Sarambé, coordonnateur régional du Secrétariat permanent des organisations non-gouvernementales (SPONG) de la Boucle du Mouhoun, cette formation est une belle opportunité pour les acteurs de la société civile régionale. « Elle permet à nous OSC de la région de comprendre un certain nombre de choses en lien avec les fonds climat. Déjà, on se rend compte que le fonds climat représente des opportunités. Mais, ce sont des opportunités pour lesquelles il faut se préparer, savoir à quel guichet et à quel partenaire s’adresser, savoir quel canevas renseigner avec quel type d’information et quel accompagnement il faut solliciter pour pouvoir bénéficier du fonds », explique-t-il. Selon ses dires, c’est une chance que les acteurs sociaux doivent saisir afin de bénéficier du fonds puisque, souligne-t-il, accéder au fonds, c’est faire en sorte que le financement puisse arriver et servir à résoudre des problèmes en lien avec le changement climatique.

JPEG - 59.9 ko
Environ une quarantaine d’acteurs de la société civile régionale a participé à la formation.

Le directeur régional en charge de l’environnement de la Boucle du Mouhoun Souleymane Traoré, par ailleurs président de la cérémonie d’ouverture, a déclaré que les préoccupations liées à l’environnement sont devenues des soucis majeurs de l’humanité. « Il y a une pression accrue sur nos ressources naturelles qui sont des ressources épuisables », a-t-il laissé entendre.

En conséquence, soutient-il, il est de bon ton que des activités soient menées pour aider à régénérer les ressources que l’on dégrade chaque jour. D’où l’intérêt de cet atelier qui « vise à former les acteurs de la société civile pour aller vers la finance climat en vue de tirer profit des potentialités existantes dans l’optique de la restauration environnementale », a déclaré le commandant des eaux et forêts.

Au-delà de la question de la protection environnementale, WEP intervient dans le domaine du genre. Créée depuis 2011, l’ONG œuvre à la prise en compte de l’aspect genre dans le déroulement de ses différentes activités de développement dans tous les secteurs de la vie sociale.

Yacouba SAMA

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dédougou
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter

LeFaso.net
LeFaso.net © 2013-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés