Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Michel Bessankao Bako, maire de la commune de Tchériba : « Les perspectives (...)

Michel Bessankao Bako, maire de la commune de Tchériba : « Les perspectives pour ma commune sont énormes »

jeudi 10 mai 2018

Pour l’amélioration continue du bien-être de la population de la commune de Tchériba (dans la province du Mouhoun), des infrastructures ont été réalisées et certaines sont en cours de réalisation, sans oublier les promesses d’accompagnement. Dans les perspectives, les actions à entreprendre sont nombreuses. C’est ce qui ressort de cet entretien que nous avons eu avec l’idylle de la commune de Tchériba, Bessankao Bako Michel.

Michel Bessankao Bako, maire de la commune de Tchériba : « Les perspectives pour ma commune sont énormes »

Lefaso.net : Quel est l’état actuel de la collaboration entre les services de la mairie et le tribunal départemental de Tchériba ?

Michel Bako (M.B.) : Concernant l’état civil, la collaboration entre les services de la mairie et le tribunal départemental de Tchériba, aux fins de mettre en place un mécanisme approprié de collaboration pour plus d’efficacité et de productivité au profit des usagers, a donné les résultats suivants : le nombre total d’actes de naissance délivrés de juillet 2016 à décembre 2017 se chiffre à 4069. A noter que sur ces 4069 actes de naissance, seulement 887 ont été délivrés dans les 60 jours suivant la naissance et le reste a été délivré suite à un jugement du tribunal départemental. 3182 jugements supplétifs d’actes de naissance ont été délivrés à des personnes ayant plus de 18 ans.
S’agissant du service de la comptabilité, les difficultés ne manquent pas mais en dépit de ces écueils, il sied quand même de relever quelques acquis dont l’acquisition des fournitures et mobiliers scolaires, des fournitures de bureau, des produits pharmaceutiques, du matériel et de l’oxygène médical pour les CSPS. Il faut aussi noter le traitement régulier et à temps des salaires des agents, la liquidation des différents mandats.
Pour le service de la régie des recettes, les principales activités sont la collecte des différentes taxes, la délivrance des quittances et la vente des timbres. Les recettes recouvrées sur l’ensemble des taxes s’élèvent à 59 388 422 F CFA de septembre 2016 à décembre 2017. Les montants les plus importants sont enregistrés principalement sur l’enlèvement du bétail (1 458 000 F CFA), l’enlèvement des céréales (2 311 500 F CFA), les recettes des timbres communaux (6 174 000 F CFA), les amendes de police (1 271 200 F CFA), la taxe sur l’occupation du domaine public (579 000 F CFA), la taxe sur la contribution des petites et moyennes entreprises (4 650 732 F CFA), la taxe sur les charrettes (1 158 000 F CFA), la taxe de jouissance (2 621 700 F CFA), la patente (177 397 F CFA), la location de la salle de la mairie (290 000 F CFA) et le droit de fourrière (677 250 F CFA).
Les plus faibles taux de recettes se situent au niveau de la taxe sur le droit de place de marché (148 750 F CFA), la taxe de visite sanitaire (33 100 F CFA), la location des chaises et des tentes (37 300 F CFA), la distribution d’eau (10 000 F CFA), la taxe sur les armes (30 070 F CFA), la taxe de résidence (52 138 F CFA), la taxe de voirie (2 000 F CFA). Aucune somme n’a été enregistrée au titre de la taxe sur la publicité. C’est donc dire que les ressources propres de la commune restent toujours faibles au point qu’elle ne puisse envisager une quelconque activité d’investissement sans l’appui des partenaires techniques et financiers. La commune entretient de bonnes relations avec l’ensemble des partenaires et les services techniques (la préfecture, les services de l’élevage, de l’environnement, de l’agriculture, de l’éducation de base ; les centres de santé et les forces de défense et de sécurité).

Lefaso.net : Pouvez-vous nous parler du volet renforcement des capacités et gouvernance locale ?

M. B. : Pour l’amélioration continue du bien-être de la population de la commune de Tchériba, des infrastructures ont été réalisées et certaines sont en cours de réalisation.
Dans les actions de développement, nous avons bénéficié de l’accompagnement de certains ministères, de partenaires, d’amis et de personnes de bonne volonté. Nous pouvons citer entre autres la réalisation des latrines (toujours en cours de réalisation) avec l’accompagnement la Direction régionale de l’assainissement de la Boucle du Mouhoun ; la remise de matériel médico-sanitaire par l’Association Niratoun au CSPS de Tierkou ; la remise d’équipements et d’animaux de trait par le ministère de l’Agriculture à travers la Direction régionale de l’agriculture via la Zone d’appui technique de Tchériba ; l’apport par le maire de 110 tôles pour la construction de deux salles de classes à Douroukou et à Kari ; l’apport d’une tonne de ciment pour la construction d’un magasin au profit des femmes à Bissandérou par le maire ; la remise de tricycles et de vélos par le PIF à l’occasion de la Semaine régionale de l’arbre tenue à Tchériba ; la réalisation en cours d’un jardin maraîcher par EBA/FEM dans le village de Yéyon ; la formation des tradipraticiens en techniques de dépistage de la malnutrition par l’ONG Terre des Hommes ; la dotation de deux groupements féminins à Bissanderou et à Tchériba en matériel (plateforme multifonctionnelle) par Zone Tampon et la réalisation de jardins maraîchers dans des villages par l’Ocades.

Lefaso.net : Avez-vous des perspectives ?

M.B. : Nous allons poursuivre les actions entreprises dans plusieurs domaines dont les infrastructures routières et continuer le plaidoyer auprès des autorités compétentes pour qu’elles prennent en compte nos pistes rurales. Il s’agit notamment de l’axe Tchériba-Safané et des routes reliant Tchériba aux différents villages.
Dans le domaine de la santé, nous allons améliorer la couverture sanitaire dans la commune de Tchériba. Dans le secteur de l’éducation, nous allons continuer la construction de salles de classes et ériger des CEG en lycées.
Côté urbanisation, nous allons faire l’ouverture des voies de lotissement et construire des caniveaux.
Concernant l’énergie, nous comptons étendre le réseau électrique à Tchériba centre et relier les villages au réseau électrique.
Dans le domaine de la jeunesse et des sports, nous allons construire le CELPAC et former les jeunes aux métiers et aux activités génératrices de revenus. Nous comptons organiser la coupe du maire (football, lutte et danse traditionnelle) pour contribuer à l’épanouissement de la jeunesse.
Côté promotion de la femme, nous allons former les femmes aux activités génératrices de revenus et promouvoir le genre ; appuyer les différentes associations féminines pour leur participation aux appels à projets (UICN, PIF, EBA/FEM) ; appuyer la Coordination communale des femmes dans l’organisation de la Journée internationale de la femme.
Nous allons soutenir efficacement les personnes vulnérables et les victimes de catastrophes.
Dans le domaine de l’assainissement, nous allons réaliser des latrines familiales par l’entremise de la Direction régionale de l’assainissement et les différents partenaires. Nous allons étendre le réseau de l’AEPS (Adduction d’eau potable simplifiée, ndlr) pour améliorer l’accès à l’eau potable par la réalisation et la réhabilitation de forages.

Entretien réalisé par David Demaison NEBIE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dédougou
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Vendredi
Orage
22|
Samedi
Orage
22|28°C
Dimanche
Orage
22|29°C
Lundi
Orages isolés
22|30°C
Mardi
Orage
22|30°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter