Accueil > Actualité > Périmètre irrigué de Benkadi dans le Sourou : Le grand gâchis !

Périmètre irrigué de Benkadi dans le Sourou : Le grand gâchis !

mardi 31 janvier 2017

Le dimanche 22 janvier 2017, nous avons visité le périmètre irrigué de Benkadi situé dans la province du Sourou, profitant d’une cérémonie dans la région. Ce site a été aménagé sous le régime de feu le capitaine Thomas Sankara pour promouvoir la culture du blé. Mais aujourd’hui le constat est amer. Il est à l’abandon depuis plus d’une décennie.

Périmètre irrigué de Benkadi dans le Sourou : Le grand gâchis !

Le spectacle est tout simplement désolant : rampes d’arrosage embourbées, délaissées voire pillées, machines dépiécées. Même la station mère de pompage n’a pas échappé au massacre. A notre passage ce 22 janvier 2017, les cinq rampes d’arrosage sont dans un état indescriptible.

Ce périmètre qui est une vaste étendue ne répond plus aux normes de l’idée initiale du projet. Le site est désormais exploité artisanalement et de façon anarchique. Des motopompes installées par ci, par là en remplacement des rampes d’arrosage, permettent d’offrir permanemment t l’eau à ceux qui sont restés sur le site, avec leurs propres priorités.

Plus aucune structure administrative ne veille au bon fonctionnement des lieux. Pourquoi un tel abandon ? La production du blé n’est-elle pas bénéfique pour le pays ? Qui est responsable de ce grand gâchis ? Y aura-t-il un retour à la normale un jour ?
Au lieu de laisser ces machines se détériorer pourquoi ne pas chercher des voies et moyens pour pérenniser le projet dont l’importance n’est plus à démontrer pour un pays qui importe chaque année de grandes quantités de blé ? Ou même, à défaut de produire du blé, pourquoi ne pas utiliser ce matériel chèrement acquis sur d’autres sites d’exploitation ?

Ceux qui occupent les lieux aujourd’hui ne se posent plus ces questions. En effet, les exploitants actuels sont plutôt spécialisés en maraîchéculture. Réagissant à nos interpellations, certains ne souhaitent même plus un quelconque retour des services étatiques sur ces lieux. Préoccupés qu’ils sont par leurs gains personnels.

L’abandon de la citée qui abritait les étudiants stagiaires en ingénierie agricole est un autre indice que le retour des services étatiques en ces lieux est fort peu probable. A la grande déception de certaines associations de producteurs qui réclament un retour à la normale, par une réhabilitation totale du site et de ses infrastructures. Elles pointent d’ailleurs du doigt le régime actuel qui aurait fait des promesses électorales lors de la campagne présidentielle. Mais depuis lors, plus rien !

Pourquoi un tel gâchis dans un pays à la recherche de l’autosuffisance alimentaire ?
Nous y reviendrons.

David Demaison NEBIE
Correspondant dans la Boucle du Mouhoun

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dédougou
Orages isolés, Humididté : 91%
Max : °C
Min : °C

25°C
Orages isolés
Lundi
Inconnu
23|31°C
Mardi
Orage épars
22|29°C
Mercredi
Orage épars
23|30°C
Jeudi
Orage épars
22|30°C
Vendredi
Orage
22|28°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter

LeFaso.net
LeFaso.net © 2013-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés