Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Centre de formation agro écologique de Daboura : L’Abbé Emile BOMBIRI libère (...)

Centre de formation agro écologique de Daboura : L’Abbé Emile BOMBIRI libère son premier étudiant

LEFASO.NET | David Demaison Nébié

mardi 11 juillet 2017

Le samedi 8 juillet 2017, ils étaient nombreux et venus de partout des villages et communes de la Boucle du Mouhoun se réunir autour du jeune Jules KOUENOU âgé seulement de 16 ans, formé en agro écologique durant deux ans au Centre de Formation Agro écologique de Daboura (CFAD), village situé à environ 17 km de Solenzo, pour une cérémonie de fin de formation. Seul et unique élève du centre, après deux ans de durs labeurs, l’écologiste a récolté les fruits de son travail. Il a amassé ce qu’il aura semé durant deux ans de formations. Il a reçu comme accompagnement d’installation un vélo, 5 poules, une attestation de fin de formation, un carnet de compte contenant 71.000 francs, des outils agricoles, une somme de 15.000 francs comme frais de route et bien d’autres. Son projet après cette formation est d’aller rester dans son village Dèssè et pratiquer ce qu’il a appris. Cette cérémonie était placée sous le parrainage de Ismaël Jacques TARAMA, Directeur Provincial de l’Environnement des Banwa.

Centre de formation agro écologique de Daboura : L’Abbé Emile BOMBIRI libère son premier étudiant

Formé en agro écologique durant deux ans, au Centre de Formation Agro écologique de Daboura après l’obtention de son Certificat d’études primaires, Jules KOUENOU a acquis toutes les compétences en agriculture, élevage, maraichage…

En rappel, le Centre de Formation Agro écologique de Daboura s’appelait Maison Familiale Rurale (MFR). En ces lieux de la colline des miracles comme le dit son slogan, ‘’nous apprenons à réussir autrement’’. De la Maison Familiale Rurale au Centre de Formation Agro écologique de Daboura (CFAD), l’objectif de ce centre est toujours d’être aux côtés du monde rural et paysan pour leur faciliter la mise en pratique d’une agriculture respectueuse du sol, des plantes et des animaux ; en un mot, une agriculture agro écologique. Aussi, le centre œuvre à leur insertion socio-professionnelle. Nous a fait savoir Mémé dit Pascal KOUENOU, directeur dudit centre.

Quant à l’élu du jour, après avoir salué et remercié tous les invités, il a exprimé sa joie. « Je suis très content de m’arrêter devant vous ce matin pour vous parler de ma formation dans ce centre agro écologique. Ma formation de base a été l’agro écologie. Qu’est-ce que l’agro écologie ? L’agro écologie c’est l’ensemble des techniques et de comportements permettant de cultiver des céréales, des légumes et des plantes sans apport de produit chimique importé. L’agro écologie regroupe quatre branches indissociables que sont : Agriculture, Elevage, Maraichage et Arboriculture. Durant deux ans, j’ai été formé en agro écologie et j’en suis fier », a-t-il martelé.

Pour le promoteur du centre l’Abbé Emile BOMBIRI, « Ce qui se passe aujourd’hui est pour moi la réalisation d’un rêve : c’est la concrétisation de quelque chose qui m’a toujours habité : comment faire pour que tout jeune de tout village scolarisé ou pas réussisse sa vie d’homme en restant dans son village… Ce rêve, je l’ai eu pour moi-même il y a 41 ans ; j’en avais 20. Ce rêve, je l’ai eu pour d’autres jeunes que j’ai essayé d’accompagner et la création de la MFR de Daboura transformée cette année en centre de formation en agro écologie de Daboura est la concrétisation de ce rêve. Je sais que désormais, à partir du centre, des jeunes pourront venir, recevoir une formation humaine, technique, intellectuelle et repartir pour monter leur propre entreprise et réussir autrement que par la filière de l’école classique.

Ce rêve n’est en fait qu’en partie réalisé car ce qui est visé dans le moyen et long termes, c’est d’accueillir dans un premier temps des jeunes sortis des collèges et lycées pour leur donner en deux ans une formation pratique dans les domaines de l’Agriculture, de l’Elevage, de l’Environnement, de la Gestion appliquée à l’outil informatique. Ce sont de tels jeunes qui vont donner une autre vision du développement au Burkina Faso.

Ensuite, je continue de rêver de voir des jeunes hommes et femmes cadres déjà formés et diplômés venir pour des temps de recyclage en vue de monter ou de renforcer leurs initiatives professionnelles en tant que privés. C’est de cela que notre pays a besoin plus que d’aller remplir les listes des différents concours aux différents examens lancés chaque année. Pour cela, je suis encore prêt à m’investir et à donner le meilleur de moi-même ».

Pour lui, le développement des communes rurales repose sur l’engagement réel des populations et un maire qui l’a compris et qui le met en pratique sera heureux. Il n’a pas manqué de dire merci aux représentants des services provinciaux et communaux de l’Agriculture, de l’Elevage, de l’Enseignement de base ; aux amis et invités venus de Dédougou (la Coordination Régionale des Jeunes pour l’Environnement et le Climat de la Boucle du Mouhoun (COREJEC), de Nouna, de Solenzo. « Vous aurez compris qu’il nous revient à tous de chercher à sortir des chemins battus pour créer des opportunités à long terme pour nos jeunesses sinon, demain, il sera trop tard », a poursuivi le Promoteur.

Du Directeur du CEG de Daboura, à toute son équipe administrative et pédagogique, aux Directeurs des écoles et à tout le corps enseignant, aux différentes associations de parents d’élèves, aux associations des femmes de Daboura (jardinières, transformatrices, tricoteuses et celles qui s’occupent de l’assainissement), aux techniciens formateurs en couture, menuiserie, tissage de grillage, aux directeurs du CFAD. Selon l’Abbé BOMBIRI Emile, grâce à ce dernier, son engagement nuit et jour, sa foi en l’homme, son amour au travail ont fait de la colline, ce qu’elle est aujourd’hui. Il n’a pas manqué également de saluer les collaborateurs du directeur du CFAD.

Avant de redonner la parole au maître de la cérémonie, l’Abbé BOMBIRI Emile a demandé à toute l’assistance d’applaudir la représentante de l’Association Michèle Bonnin, ANNE Marie, pour sa présence, son engagement. C’est juste après cela que le père fondateur du centre de formation agro écologique de Daboura a demandé à Jules et à ses parents de s’approcher pour recevoir des mains du parrain de cette cérémonie l’attestation de formation. Ensuite, Frédéric KOHO s’est engagé à sponsoriser le jeune agro écologiste. Ainsi, Fréderic qui n’a que son niveau certificat et pourtant a réussi autrement dans la vie de cultivateur au village, va devenir un exemple concret pour Jules. Le centre est ouvert à tous les jeunes et attend plus de 150 élèves à la rentrée prochaine.

David Demaison NEBIE
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dédougou
Très nuageux, Humididté : 82%
Max : °C
Min : °C

27°C
Très nuageux
Vendredi
Orage épars
22|30°C
Samedi
Soleil voilé
22|32°C
Dimanche
Orage épars
22|30°C
Lundi
Orage épars
23|31°C
Mardi
Orage épars
23|30°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter