Accueil > Actualité > Boucle du Mouhoun : Les acteurs locaux outillés sur la responsabilité sociale (...)

Boucle du Mouhoun : Les acteurs locaux outillés sur la responsabilité sociale des entreprises dans le secteur minier

mercredi 20 novembre 2019

Ces dernières années, le Burkina Faso a connu un boom minier tant sur le plan industriel qu’artisanal. En dépit des impacts positifs de ce boom au plan économique et social, les conséquences négatives sont également à l’ordre du jour et fondent des mouvements d’humeur entre les acteurs. Dans ce contexte de crise de confiance, la Responsabilité sociale des entreprises (RSE) apparaît comme une opportunité de reconnaissance mutuelle et de dialogue entre les parties prenantes. Aussi, afin de renforcer les capacités et d’outiller les communautés et leurs représentants, d’aider à comprendre les implications de la RSE, un atelier de formation sur la notion de la Responsabilité sociale des entreprises s’est tenu le mardi 19 novembre 2019 à Boromo dans la province des Balé à l’initiative du projet AGCEDE en partenariat avec le forum RSE.

Boucle du Mouhoun : Les acteurs locaux outillés sur la responsabilité sociale des entreprises dans le secteur minier

Le secteur minier en 2018 a rapporté au Burkina Faso 266 milliards de FCFA à titre de recettes budgétaires, 1 540 milliards de recettes d’exportation, 11,4% au PIB, 9 200 emplois directs et 26100 emplois indirects. Malgré ses contributions positives aux indicateurs économiques et sociaux, le secteur minier est indexé pour sa dégradation de l’environnement, le bouleversement des habitudes sociales des populations locales. Ces conséquences négatives de l’exploitation minière sont aussi bien de la responsabilité des multinationales que des unités artisanales et peuvent entraîner des conflits avec les populations riveraines des sites miniers.

Dans cette situation d’affrontement entre l’Etat, les populations, la société civile, les industries minières, la Responsabilité sociale des entreprises (RSE) apparaît comme une opportunité de reconnaissance mutuelle et de dialogue entre les parties prenantes dans le but d’harmoniser l’exploitation minière et de contribuer au développement durable des communautés qui accueillent les projets. Ainsi, face aux diverses initiatives pour trouver des solutions plus durables aux problèmes de développement liées au secteur minier est née le « Forum RSC ».

C’est un forum multipartite pour la responsabilité au plan social des entreprises dans le secteur minier au Burkina Faso, qui réunit les ONG et les sociétés minières pour dialoguer sur les questions de développement durable. Avec cinq axes d’interventions que sont : l’ouverture à un dialogue constructif et inclusif sur les enjeux sociaux, environnementaux et économiques locaux ; le renforcement des capacités des acteurs pour bénéficier de retombées des investissements miniers ; l’implication plus grande du secteur minier dans le développement durable des communautés ; le partage des stratégies et des bonnes pratiques innovantes et l’amélioration des synergies d’actions sur le terrain.

Ainsi, pour expliquer les efforts déployés par les sociétés minières dans le respect de leurs engagements légaux et leurs initiatives volontaires de soutien au développement local les acteurs locaux de la Boucle du Mouhoun ont été formés sur ce concept de la RSE. Financé par le projet d’Appui à la gouvernance et à la croissance économique durable en zone extractive (AGCEDE) avec l’initiative du consortium Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) et du Centre d’étude de la Coopération internationale (CECI) l’atelier de Boromo permettra aux acteurs locaux de se familiariser, selon le président du forum RSE, Bassory Traoré, au concept de la RSE, de découvrir le cadre réglementaire et normatif de la RSE minière au Burkina Faso, de connaître la typologie des acteurs de la RSE, d’apprécier la contribution de la RSE au développement local et de comprendre le mécanisme et les implications du fonds minier de développement.

Pour le Secrétaire général de la province des Balé, Boukaré Kafando, la RSE constituera une alternative dans la prévention et la gestion des conflits et œuvrera à la paix et á la cohésion sociale toute chose qui entre en droite ligne de la vision des plus hautes autorités du Burkina Faso.

Juste Ephrem ZIO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dédougou
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter

LeFaso.net
LeFaso.net © 2013-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés