Accueil > Actualité > Crise du carburant : A Boromo, le super 91 coule à la pompe, mais les (...)

Crise du carburant : A Boromo, le super 91 coule à la pompe, mais les populations redoutent sa rupture

Lefaso.net

jeudi 29 décembre 2022

Des populations de la ville de Boromo se sont ruées vers les stations-services à l’annonce de la direction générale de la Société nationale burkinabé des hydrocarbures (SONABHY) faisant comprendre que la distribution du super 91 va connaître des perturbations. Se ravitailler au mieux pour espérer être à l’abri des désagréments qu’une éventuelle rupture de la distribution pourrait provoquer, tel est le mobile de ce mouvement, selon certaines populations.

Crise du carburant : A Boromo, le super 91 coule à la pompe, mais les populations redoutent sa rupture

Jusqu’aux environs de 18 heures ce mercredi 28 décembre 2022, presque toutes les stations-services de la cité de l’éléphant continuaient à fournir du super 91 aux automobilistes et aux motocyclistes qui s’y rendaient.

L’affluence des premières heures après l’annonce qu’il va y avoir des perturbations de la distribution du super 91 faite par la SONABHY a énormément baissé, a constaté un responsable d’une des stations-service de la ville de Boromo, qui a requis l’anonymat.
Cette donne n’a pas empêché que la crainte d’une éventuelle rupture du super 91 à la pompe continue de hanter les esprits. Ils sont donc nombreux des clients rencontrés sur place qui ont confié être venus se ravitailler par mesure de précaution.

JPEG - 68.2 ko
Habitante de Boromo, Fanta Gnamou invite les autorités à agir vite pour éradiquer cette pénurie

« Je sais qu’à Ouaga, il n’y a pas de carburant. Mais, ici au moins on peut toujours en profiter. Le matin, j’étais là et j’ai fait le plein. Ce soir, je suis revenue juste avec un bidon que j’ai rempli avec de l’essence de 1 000 francs CFA parce que c’est possible que la pénurie qui touche Ouagadougou arrive à Boromo », a laissé entendre Fanta Gnamou, habitante de Boromo rencontrée dans une première station-service où nous nous sommes rendu.

Dans une deuxième, l’affluence est légèrement importante. Le même sentiment de crainte de voir le super 91 cesser de couler à la pompe explique la présence de bon nombre de clients à cette station-service en cette journée finissante du 28 décembre 2022. « Le plein, ça peut tenir pendant une semaine. Et si après il y a rupture, je pourrai me débrouiller quelques jours », a dit un client qui n’a pas voulu se faire identifier.

JPEG - 59.6 ko
Des clients en attente d’être servis

La troisième et dernière station-service que nous avons visitée est relativement calme. Bien qu’elle continue de distribuer le super 91, les clients y viennent au compte-goutte. Tout en souhaitant qu’une solution soit trouvée pour éviter la contamination des autres localités du pays par la pénurie, certains clients ont exprimé leur peur de voir la rupture du carburant provoquer d’autres situations dommageables.

Approchés pour mieux comprendre la situation, les différents responsables de stations-service n’ont pas souhaité s’exprimer. « Pour parler à la presse, il nous faut au préalable l’autorisation de nos supérieurs hiérarchiques », ont-ils réagi à la demande.

Yacouba SAMA

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dédougou
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter

LeFaso.net
LeFaso.net © 2013-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés